LA CLASSE CITOYENNE DANS LA RESERVE DES GORGES DE DALUIS

Compte rendu de la sortie pédagogique du Jeudi 12 Mai :

Le jeudi 12 mai, nous, la classe 5e4 Engagement Citoyen du collège Paul Langevin, avons eu la chance de faire une sortie aux Gorges de Daluis , en compagnie de Mme Petillon et Mme Rogeri pour découvrir la Réserve naturelle régionale des gorges . Il s’agissait d’une randonnée guidée par Maxime, un gardien de la réserve et membre de la L.P.O (Ligue de Protection des Oiseaux).

Maxime, un gardien de la réserve et notre guide du jour.

Suite à un long trajet en car nous arrivons à la réserve. Nous sommes accueillis par Maxime. Il nous demande de nous présenter ; chacun dit son prénom et sa définition d’une réserve naturelle. Il nous donne un livret de découverte à remplir tout au long de la sortie. Il nous distribue des jumelles et il nous donne des explications et les règles à respecter dans cette réserve naturelle. Puis nous nous mettons en route.

La classe de 5°4 au remplissage du livret …

Après quelques minutes de marche vient le premier arrêt, au niveau d’une petite forêt. Le premier exercice consiste nous poser, ne pas faire de bruit afin d’écouter les chants d’oiseaux des alentours. Nous avons pu entendre une dizaine d’oiseaux dont un coucou, un merle, et plusieurs types de mésanges ( bleue ,noire, charbonnière ). Nous avons également observé des lichens : il s’agit d’ une symbiose composée de champignons et d’algues qui, au fil des année grossit. Nous avons appris que quand un lichen atteint la taille de 40 millimètres il est âgé de 900 ans ! Nous en avons mesuré plusieurs grâce a un graphique sachant que plus il y a de lichen sur un rocher plus il est acide. Le lichen témoigne aussi un air pur.

Chant d’oiseaux écoute des élèves SYMBIOSE

La marche reprend jusqu’au deuxième arrêt. Nous admirons le paysage. Cette fois-ci nous devons dessiner le paysage tel qu’il est actuellement et comme nous l’imaginons dans 50 ans. Nous présentons nos dessins. Maxime est époustouflé par nos talents. Il nous explique que la route est très importante car sans elle personne ne pourrait aller de village en village. Autour de nous, à chaque moment, c’ est très beau et Maxime nous explique que certains arbres sont plantés pour récolter du bois ce qui signifie que cette forêt est exploitée bien que ce soit une réserve.

Dessin du PAYSAGE

Au troisième arrêt, Maxime, nous explique qu’il y a 300 millions d’années, à l’ère primaire , 150 millions d’années avant l’arrivée de l’homme il n’ y avait qu’un seul continent : la Pangée. Il n’existait qu’une très grande chaîne de montagnes, du sable tout autour de la Pangée et l’océan étendu sur tout le reste du globe.

La pélite a été formée avec l’érosion de la roche provoquée par des fortes pluies, qui va décrocher des rochers gigantesques de la chaîne de montagnes. Ceux-ci vont dévaler de la montagne et s’arrêter dans le sable. Ces rochers vont former la première couche de roche : la Pélite.

Par la suite, les pluies ont continué à frapper la chaîne de montagnes. Les rochers ont dévalé et ont formé les autres couches.

Mais entre -150 millions et -180 millions d’années, les plaques tectoniques sont venues appuyer sur la Pangée et ont soulevé les différentes couches pour faire ressortir la pélite.

A la base, la pélite était verte, mais à cause du climat tropical ( chaud et humide), la pélite est devenue rouge en s’oxydant.

Pour que nous comprenions mieux, Maxime nous fait mimer toutes ces transformations.

MAXIME le MIME 😉
La pélite roche rouge typique du petit COLORADO niçois

La marche reprend. A l’arrêt suivant nous devons observer un gros rocher et trouver un maximum de maillots des Pélites. Ce sont des gastéropodes avec une coquille en torpille et ce sont des espèces endémiques des Gorges de Daluis. Ils se trouvent dans l’ombre des Pélites accrochés aux parois.

Le MAILLOT DES PELITES endémique de la réserve
Vue sur les mines de cuivre depuis le POINT SUBLIME

Aux alentours de midi nous nous arrêtons pour un pique nique bien mérité.

Après le repas nous nous dirigeons vers Le Point sublime. La vue est magnifique. Nous voyons un bout du Var, ensuite Maxime nous montre deux entrées de galeries de mines dans lesquelles se trouvent des minéraux et un lézard endémique des gorges du Daluis : le lézard ocellé.

Nous avons alors profité d’ un moment de découverte en autonomie.

Maxime nous a donné de petits pots en plastique et nous a demandé d’observer ou d’attraper des insectes ou petits animaux en faisant très attention à ne rien abîmer. Nous devions faire la même chose pour les minéraux et les végétaux. nous Nous sommes mis par groupe de quatre maximum pour commencer nos recherches. Nous avons pus aller ou nous voulions . Certains élèves ont attrapé des insectes très rares.

CHASSE aux petites bêtes

Après cette recherche en autonomie, nous nous arrêtons à l’ombre pour un moment de calme et pour répertorier les différentes espèces d’animaux qui se trouvent dans la réserve régionale . Nous apprenons qu’ elle abrite de nombreuses espèces végétales et d’animales : le dernier plan de gestion reconnaît la présence de 401 espèces floristiques, 201 lichens , 83 espèces d’oiseaux , 15 espèces de mammifères , 3 espèces d’amphibiens , 8 espèces de reptiles, 65 espèces de papillons de jour , 4 espèces d’odonates, 3 espèces de mollusques protégés et 4 espèces de poissons .

Enfin, la journée est presque terminée. Pour nous récompenser et nous rafraîchir, Maxime nous propose de descendre vers une petite rivière. Lorsque nous y arrivons , l’eau est bonne et certains mettent même les pieds dans l’eau.

Il y a un petit pont en bois pour observer l’eau qui coule ou pour passer au dessus des rochers et l’eau.

Nous rejoignons ensuite le car pour retourner au collège.

Nous sommes très contents de cette journée !

NOUS

J’ai apprécié la sortie même si on a beaucoup marché cela m’ a appris qu’il y avait plusieurs sortes de roches. (Rémy, Amir )

J’ai bien aimé d’un côté la sortie car nous avons pu connaître la biologie et l’écologie de la faune des réserves comme le marbré et le maillot des pélites, le lézard ocellé qui vit dans les milieux secs et le Sperlète du Strinati qui vit dans les mines par contre ce que je n’ai pas aimé était la chaleur qu’il faisait, ou les sentiers qui étaient étroits parfois ( risque de danger). Dans l’ensemble c’était agréable de découvrir la nature au mieux et de partager cette expérience avec mes camarades . ( Aménie, Emma)

J’ai vraiment aimé la sortie pédagogique car nous avons appris beaucoup de choses, cela était très instructif et nous nous sommes bien amusés. (Thomas T. Noah )

Cette sortie m’a apporté beaucoup d’informations sur la pélite (pierre sédimentaire couleur lie-de-vin) et j’ai aussi appris comment trouver l’âge d’un lichen ; je suis encore étonnée par sa durée de vie. J’ai apprécié cette sortie car on se baladait mais qu’ aussi on apprenait une nouvelle notion à chaque arrêt que l’on faisait. Ça m’a aussi plu par le fait que l’on avait des jumelles mais je suis un peu déçue parce que on a pas vu beaucoup d’oiseaux, la sortie reste tout de même agréable. Ce que j’ai le plus aimé c’était la fin, quand nous sommes allés à la rivière. (Zoé)

J’ai bien aimé car, j’ai découvert certains insectes que je ne connaissais au par avant et on les a attrapés dans une petite boîte, pour la partager à nos camarades. J’ai vu des punaises, une araignée verte et ect…

La sortie été très drôle même pendant le trajet j’ai toujours gardé la banane. 🍌 😊 ( Tomas, Majdi, Youssef)

Océane : J’ai bien aimé la sortie car on a écouter les oiseaux et on a étudier le lichen , le paysage est magnifique et on a attrapais des insectes .

Juliette : J’ai trouvé ce moment magique , incroyable , même si on a pas beaucoup marché et on s’est arrêté très souvent et des fois je m’ennuyais mais j’ai adoré .

Personnellement j’ai beaucoup apprécié la sortie pédagogique à la réserve naturelle de Daluis.

En effet lors d’une randonnée que j’ai trouvée agréable nous avons pu admirer de très beaux paysages. La chasse aux insectes m’a particulièrement intéressée et j’ai appris à cette occasion que certains insectes n’existaient que dans notre région.

J’ai apprécié le moment du pique-nique.

Nous avons passé un bon moment. (Emmy)

Vous aimerez aussi...